Personne dans le noir sur un ordinateur

Tout savoir sur le darknet : la face cachée du web

Avec des pages et un réseau internet parallèle et souterrain, le darknet se positionne loin des sites référencés par les moteurs de recherche communs comme Google ou Mozilla Firefox. Sa création vient du besoin d’échapper à la censure : pour y accéder vous aurez besoin de maîtriser un browser, comme Tor. Cependant, faites attention, vous y trouverez le meilleur comme le pire.

Quelle est la différence entre le darknet et le deepweb ?

Le deepweb correspond à toutes les pages Internet n’étant pas référencées ou non accessibles par tous. Il s’agit alors de pages dites « souterraines » avec un accès restreint volontairement pour diverses raisons.

Au fil du temps, le deepweb a été associé au darknet pour leur accessibilité limitée et restreinte. Cependant, le deepweb ne différencie pas les pages selon leur contenu : ainsi le darknet est bien une forme de deepweb, tout comme votre messagerie en est une.

Nous pouvons prendre l’exemple des réseaux sociaux, que nous considérons comme faisant partie d’Internet, mais n’étant pas accessible à tous par leur accès limité au compte personnel. Nous pouvons conclure que le deepweb est alors une façon de nommer large, couvrant de nombreuses pages Internet.

Qu’est-ce que le dark web ?

Beaucoup de noms peuvent évoquer le darknet du fait de sa définition plus ou moins précise, cependant, ses fonctionnalités sont très claires. Le darknet rassemble les sites web non indexés par les différents moteurs de recherche classiques : les robots de référencement des moteurs de recherche sont, en effet, bloqués par ces sites.

L’identification des utilisateurs est impossible sur le darknet du fait de son réseau internet indépendant avec des adresses de sites web se terminant généralement par .onion . Ainsi, l’anonymat est roi sur ces sites : une bonne manière d’exercer toutes sortes d’activités illégales pour certains utilisateurs avec de la vente de drogue ou d’armes à feu par exemple.

Cependant, précisons que le darknet n’est pas obligatoirement illégal ou de nature criminelle. Plus simplement, le darknet correspond aux réseaux Internet refusant que leurs contenus soient indexés. Cela leur permet de préserver l’anonymat des créateurs de ces sites mais aussi des utilisateurs : le but de ces sites n’est pas d’être référencés. La plupart des activités sont des services plus ou moins légaux.

Le darknet : le côté sombre d’Internet

Le darknet regroupe la part sombre d’Internet avec des services tels que la vente de drogues ou d’armes à feu ou encore la proposition de service comme des tueurs à gages. Cela est principalement lié au fait que l’anonymat des utilisateurs est préservé lors de leur visite sur ces sites. Ces pratiques sont largement connues par le public : le fait de pouvoir se procurer de la drogue, des armes à feu ou encore de louer des services peu recommandables sont faciles sur le darkweb.

Notons tout de même qu’il ne faut pas s’arrêter à cette image très réductrice des réseaux souterrains d’Internet. En effet, ce sont les utilisateurs qui décident de ce qu’est réellement le darknet. Ainsi, le darknet peut également être un réseau pour militer contre une dictature dans un pays, afin de pouvoir communiquer en toute sécurité. Cette utilisation du web permet à ces militants de communiquer sans risquer leur vie.

Comment accéder au darknet depuis le browser Tor ?

Il n’est pas compliqué d’accéder au darknet, aussi appelé le black Internet ou encore le darkweb. Peu d’utilisateurs se rendent sur ces sites pour plusieurs raisons : par crainte d’attraper un virus informatique, par manque d’intérêt ou encore par méconnaissance de cette pratique.

Afin de vous rendre sur le darknet, vous aurez simplement besoin d’un navigateur spécifique : Tor. Ce navigateur vous donne accès à toutes les pages avec une URL se terminant par .onion .

Pour utiliser Tor, vous devrez télécharger le logiciel grâce à une requête sur un moteur de recherche classique comme Google, pour l’installer. Vous êtes alors prêts pour utiliser le darknet. Le navigateur Tor est accessible depuis tous les systèmes d’exploitation : PC, Mac ou encore Linux.

Les précautions à suivre pour utiliser le darknet

Lors du téléchargement de votre navigateur Tor, un message de précaution d’utilisation s’affichera en anglais : un bon moyen de vous prémunir des usages pour du darknet pour éviter les virus par exemple.

Tout d’abord, il faut savoir qu’il ne faut pas tout télécharger. Des fichiers torrents, en passant par les plugins à ajouter à votre browser Tor, il est important de se méfier et de ne pas lancer de téléchargement pouvant accéder à votre ordinateur.

Par exemple, un torrent offre la possibilité aux autres utilisateurs d’accéder au contenu de votre ordinateur. A contrario, une utilisation sur Internet, de manière classique, n’autorise l’accès qu’au fichier téléchargé.

De la même manière, pour le téléchargement d’un plugin classique, il est simple d’identifier le développeur afin de s’assurer de la présence ou non d’un virus. En revanche, aucune identification ne sera possible sur darknet : vous n’avez alors aucune certitude de la bonne intention du développeur du plugin en question. Dans ce cas de figure, il est important de ne pas laisser la possibilité au plugin de modifier le fonctionnement de votre browser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *