Choisir entre la Xbox Series X et la PlayStation 5

PS5 ou Xbox Series X : quelle console choisir ?

Le 10 et 19 novembre 2020, sont sorties respectivement les consoles Xbox Series X et PS5. De vrais petits bijoux de la technologie et de l’univers du gaming. Entre les deux, le choix est cependant cornélien. Que choisir ? La puissance de la Xbox Series X ou l’immersion de la PS5 ?

PlayStation 5 : le choix de l’immersion

Sept ans après la sortie de la tant attendue PlayStation 4, Sony tente un nouveau tour de cartes avec sa nouvelle console. La promesse d’une expérience nouvelle pour tous les joueurs qui souhaitent pouvoir s’immerger toujours plus dans les jeux vidéos pratiqués.

Avant de parler expérience utilisateur, voici les principales caractéristiques de la PlayStation 5 :

  • Sa capacité de stockage est de 825 Go
  • Son support est un lecteur Blu-Ray 4K
  • Sa définition maximale est de 8K
  • Elle possède une connectique Bluetooth
  • Module de Wifi 6 intégré
  • Son prix est de 499 €

De nombreux consommateurs ont été impressionnés par la taille de la boîte lors de l’achat. À cela cependant rien d’étonnant, la console est en elle-même d’une taille assez impressionnante. Attendez-vous à devoir faire de la place autour de votre télévision pour pouvoir l’installer ! Elle n’est cependant pas très large, elle peut donc être rangée sans difficultés dans un interstice. Attention, il faut prévoir assez d’espace pour que la chaleur puisse s’évacuer correctement de la console. À noter qu’il est possible d’installer sa console en position verticale aussi bien qu’en position horizontale. En effet, Sony a fait en sorte que le socle puisse se tourner de part et d’autre de la console.

Question design, la PS5 ne fait pas l’unanimité. Son allure profilée, noire et blanche, est qualifiée par certains utilisateurs de futuriste et par d’autres de routeur Wifi. Enfin, concernant le bruit, la PS5 est un peu plus silencieuse que la PS4 Pro. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle est aussi imposante, c’était le moyen pour Sony de réduire le bruit de la console. Seul un petit souffle est entendu (et encore, il faut bien coller l’oreille !). On peut également noter la qualité graphique de l’interface qui est beaucoup plus belle et plus fluide que sur la PS4.

Sur le devant de la console, vous pourrez trouver une prise USB classique, une prise USB-C, le bouton d’allumage et le lecteur de disque. De l’autre côté, sur la tranche noire de la PlayStation 5, se trouvent un port HDMI permettant de relier la console à votre écran de télévision, un port Ethernet pour pouvoir éventuellement connecter directement la console à internet et deux ports USB. À l’allumage, un guidage vous permettra de vous lancer sereinement dans l’installation. À noter qu’il est possible de transférer les données de votre PS4 vers votre PS5 !

Concernant les manettes de jeu, il est intéressant de constater que Sony les a repensées. Elles sont beaucoup plus design et les gâchettes arrière R1/R2 et L1/L2 sont beaucoup plus grosses qu’à l’accoutumée. Il est par ailleurs intéressant de noter que les gâchettes R2 et L2 sont équipées d’une technologie dite “adaptative”. La résistance s’ajuste en fonction du moment de jeu et du joueur. Lorsque notre personnage tire des flèches, on peut sentir une force caractéristique à l’action effectuée. L’immersion dans le jeu n’en est donc que plus renforcée. On peut noter par ailleurs que les vibrations des manettes sont plus accentuées et accompagnent une retranscription sonore possédant plus de relief que lorsqu’il s’agissait de la PS4. La manette reste sans conteste l’un des atouts majeurs de la PlayStation 5.

En résumé

Suite aux tests effectués, voici les points positifs de la PlayStation 5 :

  • Les jeux se lancent extrêmement rapidement
  • La manette DualSense apporte un vrai plus à l’expérience de jeu
  • L’interface proposée par la PS5 est beaucoup plus fluide et plus design
  • La beauté des graphismes
  • La possibilité de transférer ses données PS4

Quelques points négatifs doivent cependant également être évoqués, à savoir :

  • La taille de la console (très imposante, il faut bien le dire)
  • Le manque de jeux PS5 au lancement et d’exclusivités
  • Impossibilité d’augmenter les capacités de stockage avec un module externe pour le moment
  • Pas de Dolby vision ni de Dolby Atmos
  • Non-comptabilité des jeux survenus avant la PS4

Xbox Series X : une console surpuissante

Puissance, design et discrétion, voici les principales caractéristiques de la console étonnante créée par Microsoft. Une proposition qui n’a pas de mal à se mesurer à la PlayStation 5 de Sony.

Avant de parler expérience utilisateur, voici les principales caractéristiques de la Xbox Series X :

  • Sa capacité de stockage est de 1024 Go
  • Son support est un lecteur Blu-Ray 4K
  • Sa définition maximale est de 8K
  • Elle possède une connectique Bluetooth
  • Module de Wifi 5 intégré
  • Son prix est de 499 €

Tout commence par un design que peu de joueurs déprécient puisqu’il s’agit d’un pavé droit de 30 cm de hauteur avec une base carrée de 15 cm. Il s’agit donc d’une console très compacte, similaire à un ampli de home-cinéma. Contrairement à ce que l’on peut penser, il n’est pas si facile de l’installer dans son salon. La forme ne permet pas de la coucher ou de la glisser entre deux parois comme la PS5 peut le permettre. Elle est cependant très esthétique et se fond très bien dans le décor de n’importe quel intérieur. À noter qu’elle a été conçue pour être à la verticale, le pied n’est pas déplaçable.

La Xbox Série X est tout à fait étonnante quand on sait toute la puissance qu’elle peut dégager avec si peu de bruits et de chaleur dégagés. L’air chaud est expulsé par une grille située sur le dessus de la console, il est donc important de laisser un espace suffisamment important avec le meuble de son salon pour qu’elle ne soit pas en surchauffe.

En matière de connectique, Microsoft a opté pour la simplicité. À l’avant se trouvent un port USB pour charger sa manette, le lecteur de disque et le bouton de démarrage. À l’arrière, on dispose de deux ports USB, d’un câble Ethernet, d’une prise HDMI et d’un port d’extension de stockage.

En ce qui concerne la manette, rien de nouveau sous le soleil. On retrouve à peu près les mêmes fonctionnalités que sur la Xbox One et le même design, seules quelques améliorations ont été apportées. Une volonté de Microsoft qui propose une compatibilité parfaite de ses manettes pour jouer sur Xbox One.

La configuration de la console est très simple et, point positif, Microsoft propose une synchronisation complète et gratuite des sauvegardes effectuées sur le cloud. La sauvegarde des jeux se fera donc par la suite automatiquement, on reprend très simplement les jeux là où on les a laissé. Par ailleurs, vous avez la possibilité de récupérer ses jeux stockés sur un disque dur externe pour pouvoir les récupérer. C’est effectivement l’un des points positifs majeurs de la Xbox Series X : la possibilité de pouvoir récupérer et conserver avec facilité toutes ses sauvegardes.

Impossible de ne pas évoquer la qualité de l’interface de la Xbox Series X. La navigation est fluide, intuitive et très esthétique. Vous aurez plaisir à naviguer à travers les différents jeux, à rechercher un titre ou à filtrer votre recherche. Autre bon point : la Xbox Series X utilise parfaitement bien les technologies Dolby Vision et Dolby Atmos. On peut donc profiter de contenus 4K HDR et d’une définition 8K.

Une nouvelle fonctionnalité va sûrement vous plaire : celle de la Quick resume. Elle permet de mettre en pause plusieurs jeux en arrière-plan pour pouvoir ensuite les récupérer là où le joueur s’est arrêté. On peut ainsi passer très rapidement d’un jeu à un autre, idéal si vous souhaitez jouer avec des amis pour un jeu en coopération avant de revenir sur votre jeu solo.

En résumé

Vous avez d’un petit récap’ ? Voici les points positifs de la Xbox Series X :

  • Sa performance
  • Sa discrétion (très silencieuse)
  • L’interface fluide et très intuitive
  • Le Quick resume
  • Contrôle parental efficace et bien pensé
  • Comptabilité Xbox, Xbox 360 et Xbox One
  • Xbox Game Pass
  • L’écosystème Microsoft (applications, cloud, etc.)
  • Possibilité de rajouter un module de stockage externe

Il y a bien entendu quelques points négatifs à noter :

  • La fonction partage n’est pas optimum
  • Aucune innovation sur la manette de jeu
  • Manque d’option sur le Quick Resume
  • Pas de vitrine vidéoludique exclusive au lancement

Alors, vous avez fait votre choix ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *