Personnes avec tablette numérique

Comprendre les différences entre LibreOffice et OpenOffice

Parmi les logiciels de bureautique gratuits les plus cités, LibreOffice et OpenOffice caracolent souvent en tête. Y a-t-il une véritable différence entre ces deux versions gratuites d’Office ? Accomplissons un petit tour d’horizon à l’usage des néophytes qui s’interrogeraient à ce sujet.

Une alternative à Microsoft Office

Tout d’abord, il faut savoir que LibreOffice et OpenOffice constituent des alternatives gratuites à la suite logicielle développée par Microsoft (Word, Excel, etc.), qui, par défaut, occupe la majorité des PC. Les partisans du logiciel libre et open source plébiscitent ces softwares, car ils permettent de s’affranchir du cadre imposé par les logiciels, dits propriétaires, conçus par la firme créée par Bill Gates.

Les fonctionnalités sont très similaires d’un programme à l’autre ; ce qui change est avant tout le rythme de mise à jour. À la question de déterminer lequel il vaut mieux installer, la majorité penche pour LibreOffice. La raison ? Au-delà des qualités de celui-ci, l’éthique et l’histoire attachées à l’émergence de ce programme jouent en sa faveur.

Comparons donc les deux logiciels afin de mieux comprendre en quoi ils se ressemblent et s’opposent.

Comprendre OpenOffice

Au commencement, la suite a été élaborée par un Allemand en 1985, sous un titre différent : StarOffice. Durant cette période, les ordinateurs fonctionnaient principalement avec MS-DOS comme système d’exploitation. Autant dire qu’il n’y désormais plus rien de commun entre la version d’alors et celle d’aujourd’hui. La dernière mise à jour sous ce nom date de 1998, sous l’appellation de StarOffice5, compatible avec Windows95.

Pour répondre à des besoins internes et s’épargner l’investissement dans de coûteuses licences Microsoft Office, le groupe Sun Microsystems décide en 1999 d’acheter le code et la suite StarOffice. La stratégie a intrigué, et a mis en lumière le fait qu’il existait des solutions logicielles indépendantes. Suite à cela, Sun va mettre un an plus tard à disposition du grand public le code source du logiciel, rebaptisé pour l’occasion OpenOffice.Org (dit aussi OOO).

S’ensuit une période où OpenOffice bénéficie de nombreuses mises à jour et remporte des parts du marché. De 2000 à 2011, le logiciel s’impose progressivement auprès du public et des professionnels. Il est installé par défaut sur Linux, où les rivaux peinent à proposer des solutions bureautiques viables. Sur Windows, la gratuité d’OpenOffice et la proximité de ses fonctionnalités en font un outil intéressant.

Cette ascension prend fin avec le rachat de Sun par la société Oracle en 2010. OpenOffice devient Oracle Open Office, et subit une année difficile. Les tensions entre les deux entreprises ne cessent de croître, les effectifs du département IT sont réduits ; bref, le contexte ne lui est guère favorable. La situation dégénère tant et si bien que beaucoup de développeurs rendent leur tablier, et abandonnent Oracle pour mettre en place la TDF (The Document Foundation), une ONG à but non lucratif à l’origine de la genèse de LibreOffice en s’appuyant sur la technologie d’OpenOffice.

En avril 2011, l’affaire est entendue : Oracle cesse le développement d’OpenOffice. La société Apache rachète la suite logicielle et opte pour la mettre un jour a minima. Depuis, le software a perdu la majorité de ses parts de marché et ne dispose plus d’une intégration par défaut sur les distributions Linux. OpenOffice subsiste encore, maintenue à flot tant bien que mal.

Applications OpenOffice

Utiliser la suite OpenOffice permet d’utiliser les applications :

  • Writer
  • Calc
  • Impress
  • Draw
  • Math
  • Base

Comprendre LibreOffice

Comme cela a été écrit plus haut, LibreOffice est le successeur direct d’OpenOffice, créé en 2010 par The Document Foundation. L’ambition était de replacer sur le devant de la scène un logiciel dont Oracle désirait se défaire, tout en faisant le pari de l’indépendance.

La version initiale de LibreOffice (la 3.3) ressemblait fortement à OpenOffice 3.3, pour des raisons évidentes. Après un lancement réussi, l’association de développeurs a fait en sorte de sortir des mises à jour fréquentes pour rendre la suite plus efficace, fluide et pertinente pour ses utilisateurs. On compte aujourd’hui un update tous les six mois, et LibreOffice constitue la suite de logiciels libre la plus utilisée sur la planète. D’ailleurs, certains organismes d’Etat l’utilisent, comme la gendarmerie nationale française, qui y voient plus d’avantages qu’à Microsoft Office et son système de licences.

Applications LibreOffice

Utiliser la suite LibreOffice permet d’utiliser les applications :

  • Writer
  • Calc
  • Impress
  • Draw
  • Math
  • Base

Il n’y a aucun ajout à la suite originelle, néanmoins LibreOffice bénéficie de mises à jour plus régulières.

Choisir entre OpenOffice et LibreOffice

Si ces deux suites bureautiques sont à première vue très similaires, avec les mêmes applications disponibles, on note un écart grandissant. L’équipe de LibreOffice produit beaucoup d’efforts pour maintenir son projet viable, tandis qu’Apache se contente du minimum syndical en corrigeant les bugs. Dans ces conditions, le choix est rapide : mieux vaut installer LibreOffice pour bénéficier de meilleures mises à jour.

Certes, Microsoft Office occupe toujours le devant de la scène grâce à sa mainmise sur le système d’exploitation Windows, néanmoins l’éthique du logiciel libre et de la gratuité gagnent du terrain progressivement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *