13 avril 2012

10 conseils pour livetweeter un meeting politique

Alors que je me rends au grand meeting de François Hollande, dimanche prochain, je fais un entrainement intensif de twittage et je vais faire profiter aux 3 ou 4 millions de personnes qui seront avec nous, dimanche, et qui lisent quotidiennement mon blog de quelques conseils.

Petit 1 : viens avec un smartphone, sinon ça ne sert à rien.

Petit 2 : prépare-toi à laisser tomber. De toute manière, la wifi ne fonctionnera pas et la 3G sera saturée.

Petit 3 : ne viens pas avec une tablette. Tu passeras la journée debout, tu serais épuisé. Sans compter que pour tweeter avec une tablette, il faut les deux mains, ce qui t’obligerait à poser ta bière. Elle sera immédiatement volée par un ivrogne de passage ; ils sont très fréquents chez les gauchistes.

Petit 4 : paye des bières aux gros blogueurs et aux chevelus même s’ils sont vieux. Ou chauves. Ou avec les yeux cernés. Comme ça ils te feront des RT et assureront ta gloire.

Petit 5 : relativise. Tes tweets ne servent à rien, personne ne lis les tweets politiques, notamment un dimanche après-midi. Tu peux donc raconter n’importe quoi. Il suffit de mettre les bons hashtags pour permettre aux machins qui comptent de les repérer et de vendre les études aux journaux qui vont pouvoir titrer que l’équipe web du candidat entrant est meilleure que celle du candidat sortant.

Petit 6 : détruis discrètement le papier avec le code de la Wifi. Comme ça, le machin ne sera pas surchargé et les autres ne pourront pas tweeter : tu auras la vedette.

Petit 7 : mets dans le « presse papier » les bons hashtag, ça sera plus facile. Par exemple : « #FH2012 #Vincennes ».

Petit 8 : vérifie bien les hashtags. Je connais les gugusses de l’équipe web de Hollande, des fois, ils inventent des trucs. Cette après-midi, j’ai cru voir : « #SiSarkoEtaitPresident ».

Petit 9 : ne mets pas d’accent dans les hashtags.

Petit 10 : si ta batterie de smartphone tombe en rade, ne le dis à personne, tu passerais pour un con.

18 commentaires:

  1. toi t'es déjà passé pour un con pour mettre un tel conseil en 10 :-)))

    RépondreSupprimer
  2. Le seul moyen c'est de soudoyer un organisateur pour avoir la wifi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais payer des bières à ton homonyme.

      Supprimer
  3. Je me suis laissée dire que les Suisses et les Belges donneront les résultats du premier tour avant les Français. Si vous avez des amis de la Comète dans ces pays frontaliers, comptez-vous en faire profiter vos lecteurs ? Ceci pour avoir le plaisir de parcourir votre blog dés 19h.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je préfère respecter la loi plutôt que de faire un buzz pour gagner une heure alors que j'attends ça depuis 1995.

      Supprimer
  4. Excellents conseils, je vais essayer de ne pas me retrouver comme un con demain!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'important étant que ça ne se sache pas.

      Supprimer
  5. Conseil n*11: Avoir un iPhone jailbreaké avec l'application "PdaNet"
    En cas de mauvais réseau wifi, ton iMachin devint hotspot pour partager un nouveau réseau aux copains qui tous t'acheterons des bières.

    Conseil n*12: oublie le conseil n*11 si la 3G ne marche pas. Tu passera pour un con

    RépondreSupprimer
  6. Je m'aperçois en fait qu'il est très difficile de ne pas passer techniquement pour un con, super dur les nouvelles technologies ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu prends le problème à l'envers. Il faut se faire à l'idee de passer pour un con. J'y arrive très bien.

      Supprimer
    2. Me voilà rassuré, en fait passer pour un con serait plutôt cool, une sorte d'art de vivre lié à la modernité en somme. Merci,pour tous ces conseilles, je vais me couché l'esprit léger en ayant la forte conviction d'appartenir à mon époque. Bye ;-)

      Supprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !