19 avril 2012

10 conseils de productivité pour les blogueurs

Dans les commentaires d'un billet de mon blog politique, JJU me demande comment je fais pour être aussi productif dans mes blogs (et encore, je ne sais pas s’il les connaît tous). Il se demande si j’emploie des nègres ou si j’ai un boulot à côté. Je voulais refaire un billet pour donner des conseils de productivité mais je me suis souvenu en avoir fait un en mars 2011, sur la base d’un billet d’un confrère.

Revisitons-le et conservons les conseils importants.

Contre conseil

Avant de commencer les conseils, je dois dire que la productivité n’est pas un objectif et peut-même être contreproductive : avoir trop de billets à lire lasse les lecteurs…

Premier conseil : arrêtez de lire et passez à l’action !

Dès que vous avez l’inspiration, rédigez votre billet. Ne cherchez pas trop à vous documenter pour approfondir : ce que veulent les lecteurs, c’est ce que vous avez dans le crâne ou dans le cœur (ou dans le cul, selon le type de blog).

Deuxième conseil : ne vous laissez pas distraire par les réseaux sociaux

Quand vous entamez la rédaction d’un billet de blog, coupez-vous du monde, oubliez vos mails, Facebook, Twitter, …

Troisième conseil : ne faites pas de billets trop longs

Ca ne sert bien souvent à rien et ça fait perdre du temps.

Quatrième conseil : faites les billets vite

Entrainez vous à la dactylo, apprenez à synthétiser, utilisez des outils (ben oui, un traitement de texte est fait pour saisir du texte, il n'y a pas grand chose de plus rapide, ...), apprenez à taper une phrase pendant que vous réfléchissez à la suite, ne faites pas de faute au premier jet, ayez un plan en tête dès le départ (même si vous ne le respectez pas...) ça évite d'avoir à revenir sur le billet pour en assurer la cohérence, ...

Cinquième conseil : faites des billets originaux

Ne traitez pas les sujets déjà traités par les autres, ça ne sert à rien.

Tiens ! J’ai une nouvelle marotte. Quand Google France sort un truc sur son blog, je le reprends ici.  Je suis un des plus matinaux parmi les blogueurs geeks, ce qui me permet d’être parmi les premiers à sortir une information (mais après le blog de Google). Ca m’amuse beaucoup de voir les plus illustres de mes confrères reprendre un par un l’information sortie par Google sans aucune valeur ajoutée ! Ils se fatiguent néanmoins à pondre un vrai billet et à sortir une analyse probablement inutile.

A leur décharge, ils gagnent du pognon avec leurs blogs…

Sixième conseils : utilisez les heures creuses pour réfléchir à vos billets
Par exemple, si vous allez en voiture au travail ou que vous faites un long trajet, pensez à votre blog, vous n’avez rien de mieux à faire. Quand je rentre en Bretagne en voiture, j’écoute les informations à 11h30. Quand j’arrive mon billet est prêt dans ma tête.

Sauf que je me précipite au bistro et que j’oublie de le taper.

Septième conseil : n’insistez pas

Si l’inspiration ne vient pas, allez au bistro. Ne passez pas deux heures devant une page blanche.

Huitième conseil : professionnalisez votre blogage

Apprenez à bloguer par réflexe, instinctivement. Apprenez à réfléchir à un titre rapidement plutôt que de passer dix minutes à chaque fois…

Neuvième conseil : « pensez blog »

Quand on tient un blog, au bout d’un an ou deux, dès qu’on remarque « un truc », on se dit qu’on en ferait bien un billet. Deux ou trois ans après, on oublie complètement.

Par contre, dès que vous avez quelque chose à faire qui n’a rien à voir avec le blog, pensez à voir si vous ne pouvez pas utiliser votre blog.

Par exemple, j’ai récemment donné ma voiture à un pote. Avant-hier, il m’envoie un SMS pour me dire qu’il avait la carte grise et donc que la voiture n’était plus à moi. J’allais envoyer un mail à quelques personnes pour les informer. Immédiatement, j’ai pensé au blog et dès que j’ai ouvert Word, j’ai trouvé un sujet de billet qui dépassait le cadre de la réception d’une carte grise dont personne à part le nouveau propriétaire et moi n’avons quelque chose à cirer.

Ca n’est pas le billet du siècle mais il est de bon ton.

Tous les prétextes sont valables pour pondre un billet. Tenez ! Maintenant, je réponds à un commentaire de JJU sur mon blog politique.

Dixième conseil : buvez une autre bière et arrêtez de lire des conseils des autres

Votre activité de blogueur est forcément adaptée à votre propre mode de fonctionnement. Surtout c'est un loisir : autant n'en faire qu'à sa tête.

14 commentaires:

  1. Hello Nicolas, assez d'accord dans les grandes lignes avec toi, bon ok il faut allez vite mais la priorité des priorité c'est de ne pas se forcer, d'avoir toujours des sujets sous la main ou la patte, de savoir le faire en étant soit m^me, pas toujours évident je l'avoue mais un style perso c'est important si c'est pour écrire comme tous les autres blogueurs cela ne sert à rien et puis pour finir, boire une bière, offrir du temps à sa famille sans se préoccuper de l'avenir du blog c'est aussi très important, bonne journée Nicolas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne fais que ça ! Bonne journée à toi aussi !

      Supprimer
  2. Je suis assez d'accord, sauf que moi, je nage en pleine désorganisation échevelée.
    Et si pas grand monde ne vient me lire, tant pis (même si j'aimerais bien). Je fais pas de pognon avec. Y'a bien quelques bonne âmes que mes pensées profondes intéressent...
    N'empêche, j'en ai quand même deux sur le feu, là...

    RépondreSupprimer
  3. Réponses
    1. Bah quoi?:) Et dire que pendant ce temps-là, la BBC parle aux Français!

      Supprimer
  4. Dans ton billet tu ne parles pas des outils (ou j'ai raté quelque chose). Toi, tu as un ipad, un iphone, un PC, etc. (ajoutons les programmes que tu utilises sur le web) Avoir de bons outils, c'est la base.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. Je me suis concentré sur les billets.

      Supprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !