11 décembre 2009

Bloguer plus pour pas grand chose

N’ayant pas pu accéder à un clavier, hier, je n’ai fait aucun billet sur aucun blog. C’est presque une première dans l’histoire de ma trilogie et, peut-être, la première fois depuis un an (même les week-ends, quand j’ai la flemme, je diffuse bien une connerie ou deux).

Ainsi, vers 17h30, hier, je me suis dit que j’allais en faire un avec l’iPhone pour expliquer la recette du maquereau au vin blanc persillé mais j’ai eu l’idée saugrenue de consulter mon compteur de visite : ne suis un blogueur névropathe. J’ai installé un raccourci vers mon compteur de visites sur mon iPhone.

Tous les « blogueurs actifs » sont à moitié névropathe et ont un œil rivé vers leurs statistiques. Ceux qui ne l’ont pas sont encore plus tarés : se faire chier à écrire des conneries (depuis plusieurs années) sans savoir si quelqu’un les lit est caractéristique d’un état nécessitant un séjour immédiat en asile psychiatrique.

Je vous présente donc le résultat de cette consultation (mon compteur cumule les trois blogs, vous pouvez diviser par deux pour avoir les chiffres de PMA et par quatre pour les chiffres des deux autres puis vous ajoutez un peu, la plupart de mes potes fréquentant les trois blogs) :




C’est beau, non ? Une moyenne de l’ordre de 1200 par jour de la semaine et de 900 les week-ends.

A 6 visiteurs près (1154 contre 1160), j’ai eu, hier, le même nombre de visiteurs que jeudi dernier (4 billets en tout, dont le bilan des tops 20 des exclusivités Wikio).

Ca relativise l’importance de la production, non ? Moi qui pensait attirer du monde en multipliant les petits billets courts…



18 commentaires:

  1. Saurions-nous tous atteints de jégounite aigüe ?! :)

    RépondreSupprimer
  2. Faut croire ! Mais j'ai fait un billet sans lien.

    RépondreSupprimer
  3. J'ai failli t'envoyer un mail ou sms hier... Je suis con, je commençais à me faire du soucis... (je te dis ça sérieusement en plus...)

    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  4. FalconHill,

    On est tous pareil ! Dans le temps je faisais un billet pour dire que je partais mais une fois, les copains m'ont fait une farce et balancé plus de 200 commentaires en profitant de mon absence.

    Cela dit, tu peux consulter mon compte twitter...

    RépondreSupprimer
  5. Le plus drôle c'est que je rcoyais que Netvibes déconnais (j'ai du venir trois fois pour vérifier qu'il n'y avait pas de billet !)

    RépondreSupprimer
  6. Gularu,

    Hé ho ! Si je me m'inquiétais quand tu ne fais pas de billet...

    RépondreSupprimer
  7. ayant un blog aussi en général sur un blog il y a quelque billet qui génère du trafic donc c'est assez naturel de garder à peu près le meme nombre de visiteur

    RépondreSupprimer
  8. Intéressant cette analyse car je me suis dis la même chose. A quoi faire des articles si... le nombre de visiteurs reste le même..
    Et puis à quoi bon blogger le week end, si moins de personne vous lisent...

    Les personnes viennent sur un blog pour avoir de l'info, pas avec des petits billets "vite fait". Mais les petits billets permettent de mettre en valeur les gros articles.

    RépondreSupprimer
  9. je croyais que tu bloguais pour la postérité ! :-)

    RépondreSupprimer
  10. Je t'écris depuis ma cellule, le docteur vient de m'affirmer que je vais beaucoup mieux mais je me demande si je peux quand même le croire, il continue à me tenir éloigner des claviers !
    :-/

    RépondreSupprimer
  11. Une petite pause, cela fait du bien

    RépondreSupprimer
  12. Druide,

    Ca montre surtout que les visiteurs viennent de google !

    Olivier,

    Blogue-t-on pour être lu par les clients de Google ?

    DPP,

    Ah ! J'avais oublié !

    Poireau,

    Sors de cette cellule !

    L'Hérétique,

    Non, le sitemeter.

    Disp,

    Ouaip !

    RépondreSupprimer
  13. T'arrête pas trop longtemps, quand même, les stats baissent très vite !

    Bises

    RépondreSupprimer
  14. On dirait des grandes orgues, ce graphique...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires s'active automatiquement deux jours après la publication des billets (pour me permettre de tout suivre). N'hésitez pas à commenter pour autant !