27 août 2014

Utiliser les favoris de l'explorateur de Windows 7 et Windows 8

Ceci est une copie d'écran de l'explorateur de Windows 7 (avec Windows 8 ou 8.1, c'est probablement pareil). Avec celui de Windows XP et de Vista, on avait un truc vachement bien, un menu spécial, à peu près à l'emplacement du bout de la flèche rouge, le menu "favoris".

Il a malheureusement disparu. Alors je vais vous dire comment faire maintenant.

Clique sur l'image et observe le haut de la colonne de gauche. Tu verras, il y a un truc "Favoris" ! Incroyable, non.

Alors tu vas dans un dossier que tu veux mettre en "favori". Ensuite, tu pointes ta souris sur ce favori en haut à gauche. Avec le clic droit, tu pourras ajouter un favori. Fabuleux, non ?

Je reconnais la légèreté de ce billet mais ceci n'est pas indiqué dans l'aide de Windows et je n'ai rien trouvé sur le net. Il se trouve que, au bureau, on est passés de Windows XP à Windows 7 au cours de l'été. Ne trouvant plus mes favoris, j'ai dit à une collègue "putain mais ils font chier on n'a plus les favoris". Elle m'a répondu "ah ben toi aussi t'es emmerdé, j'osais pas demander de peur de passer pour une conne". Alors j'ai fait un sondage auprès de deux autres collègues : eux aussi utilisaient beaucoup les favoris et sont perdus avec l'explorateur Windows 7.

Ainsi, selon mon sondage auprès d'un échantillon représentatif de quatre personnes réalisé le 26 août 2014, 100% des nouveaux utilisateurs de Windows 7 ne trouvent pas l'option et passent du temps dans l'aide en ligne et sur internet pour chercher ça...

Moi, j'ai posé la question sur mon blog. Merci à El Fredo de s'être penché sur mon cas et surtout à Norby qui a donné la bonne réponse. Ils ont gagné une bière lors d'un passage à la Comète.

Que faire avec le cloud ?

Le « cloud » est à la mode. C’était un des sujets d’un de mes billets d’hier. On l’utilise maintenant au quotidien, souvent sans faire exprès. On connait les outils, Google Drive, OneDrive, Dropbox et autres machins. Ou on ne les connait pas mais on les utilise quand même, comme iCloud.

Pour ma part, j’utilise OneDrive pour mes documents Office et iCloud pour les machins de l’iPhone dont les photos. Il n’empêche que je suis un informaticien « à l’ancienne » : j’ai mon PC avec mes dossiers et mes répertoires et je sauvegarde sur DVD ou disque dur externe. Mais j’ai changé de PC et je n’ai pas encore rapatrié le contenu des sauvegardes… Voulant le faire, je me suis dit « et si tu passais réellement au cloud, mon canard ? »

Mon billet d’hier était mal branlé.


Je repose donc la question. Oui, à toi, là, qui me lis et qui est familier du cloud : comment l’utilises-tu ? Que conseillerais-tu pour un débutant en cloud qui n’a pas envie de se faire chier à copier des fichiers ou ce genre de bricole ?

Je n'attends pas une réponse de geek ou de professionnel. Je vais poser la question différemment, alors. Si tu devais faire passer ta vieille mère au cloud, comment ferais-tu pour qu'elle ne soit pas emmerdée avec les photos des petits enfants, les fichiers avec les recettes de cuisine et tout ça ?

26 août 2014

Supprimer Provi de Chrome

Provi est une espèce de logiciel malveillant qui s'insère dans votre ordinateur et vous casse les burnes sans façon. Notamment, il se met comme page d'accueil dans Google Chrome.

Alors vous vous dites : tiens, je vais aller voir comment modifier la page d'accueil de Chrome et vous respectez les instructions.

Mais Provi reste en page d'accueil et vous êtes bien emmerdés.

Je vous donne la solution immédiatement : cochez le machin de "Au démarrage", "ouvrir la page Nouvel onglet". Et hop ! Ca marche. Mais Google a oublié de dire de cocher ce truc dans sa page d'aide. Si non, définissez bien les machins de la page d'accueil en question (voir les flèches rouges du bas).

En aparté final, j'ai raconté comment j'avais eu un tas de malwares sur mon PC sous Windows 8.1. Je ne sais pas comment a réussi à venir sur mon Chrome du bureau (Windows 7) cette andouille de Provi qui a réussi à passer à travers tous les dispositif de sécurité.

A noter que je ne connaissais pas Provi quand j'étais encore sous XP et Vista (voir mon dernier billet). Comme quoi, le progrès...

Windows 7 et 8.1 et la gestion des fichiers

Courant l’été, je suis passé à la maison de Windows Vista à Windows 8.1 (j’en ai fait plusieurs billets pour montrer ma satisfaction) et au bureau de Windows XP à Windows 7 (je ne sais plus si j’en ai parlé). Dans le même temps, je suis passé, pour les deux, d’Office 2003 à respectivement Office 365 et Office 2010. Cette dernière migration est douloureuse, notamment à cause de la perte de certains réflexes après une quinzaine de bons et loyaux services (Office 2003 était proche des versions précédentes pour ce qui concerne l’utilisation courante). Peu importe.

A l’usage de Windows 8.1, à la maison, je me disais que Microsoft pourrait quasiment supprimer le bureau qui ne sert plus à grand-chose, mais cette suppression nécessiterait des adaptations importantes, certaines applications (notamment Chrome…) ne fonctionnant que dans « ce mode ». Je fais confiance aux développeurs pour imaginer une solution pour que l’on puisse faire tourner toutes les applications autrement que par le bureau et avec une solution simple pour basculer de l’une à l’autre… Par ailleurs, j’ai vu récemment que Microsoft allait supprimer ce bureau sur la version RT pour les tablettes (que je ne connais pas du tout – je vais éviter de faire semblant). Peu importe aussi.

Reste le cas de « l’Explorer » et de la gestion des fichiers, gestion des fichiers évoluant par ailleurs avec la généralisation du Cloud.

C’est un beau bordel !

Et je regrette l’Explorer de Windows XP et Windows Vista où l’on pouvait créer des favoris…

Je m’explique : je bosse dans une très grande entreprise, dans un service d’une centaine de personnes (je résume…). Nos disques partagés contiennent des milliers, voire des dizaines de milliers de fichiers, dans une arborescence très lourde vu qu’elle a été mise en place il y a plus de dix ans. Il n’y a rien de compliqué, tout est clair, mais il y a de nombreux niveaux de répertoires ce qui fait que je passe une partie de mon temps à naviguer.

Avec Windows XP, j’avais des favoris. Quand je voulais accéder à un dossier, j’ouvrais l’Explorer (touche « Windows » + « E », soit une demi-seconde) puis aux favoris (ALT+F, de mémoire, soit une autre demi-seconde) et je pouvais cliquer sur mon répertoire préféré.

Avec Windows 7 (et 8.1), je ne peux plus. Je suis emmerdé. Mes collègues aussi. J’en observe certains : ils ont créé des raccourcis sur le bureau mais l’utilisation est beaucoup plus lourde (d’autant que j’ai depuis toujours une autre utilisation du bureau : j’y stocke les fichiers « temporaires » comme les photos que je récupère pour illustrer les billets de blog et ceux de travail). 

Si, en plus, le bureau disparait !

Et le Cloud ?

On s’en fout. D’autant que le Cloud mettra encore quelque temps avant d’arriver dans les grandes entreprises. Par contre, j’ai plusieurs Cloud et ça me gave… En particulier, j’ai iCloud et OneDrive. OneDrive est très bien pour les documents Office (et autres machins Microsoft) et iCloud est très bien pour les photos de l’iPhone et quelques trucs comme ça. Pour des applications non Apple, par contre, c’est un de ces bordels !

La mode est à ce que les applications gèrent elles-mêmes le mode d’archivage des données. Office, par exemple, est très bien imbriqué avec OneDrive et c’est la moindre des choses.

Par contre, je souhaite un système qui soit indépendant des applications ou des matériels. Par exemple, je pourrais avoir un dossier « Vacances 2014 » avec un sous-dossier « Cuite du 15 août à Tours » comprenant les photos de l’iPhone et mon appareil photo mais aussi tous les fichiers relatifs, par exemple les documents Word avec les textes des billets de blogs que j’aurais pu faire.

Bref ! Deux questions !

Petit 1 : comment faites-vous ?


Petit 2 : comment pensez-vous que cela va évoluer ?

Baisse de l'audience des blogs ?

Cela faisait un bout de temps que je n’avais pas vraiment mis les doigts dans Google Analytics, me contenant d’y aller relever les chiffres le 1er de chaque mois, constatant qu’ils sont mauvais. J’ai un autre compteur que je consulte plus souvent (Sitemeter : vous pouvez le trouver dans ma colonne de gauche, vers le bas, les chiffres sont communs aux quatre blogs). La baisse dure depuis le début de l’année : en cumulé, mes blogs ont perdu en gros 40% de leur audience.

Hier soir, j’ai eu l’idée saugrenue de sortir les chiffres, blog par blog, pour les trois principaux depuis août 2008 (mon blog politique est devenu premier de sa catégorie en octobre, si ma mémoire est bonne, dans le classement machin). Tous connaissent, en cette période, leur pire audience depuis fin 2008, début 2009.


Je pose donc la question : est-ce pareil chez vous ou dois-je mettre en cause ma production (qui a baissé à cause du boulot mais aussi de la politique) ?

25 août 2014

Gérer ses mails à son retour de congés ?

Avant les congés d'été, j'avais fait plusieurs billets sur le "burn out" lié aux mails. Je suis parti trois semaines, ce qui fait 14 jours ouvrés, compte tenu du 15 août. A mon retour, j'avais reçu 288 mails. Après suppression des mails de service (publicités, états quotidiens,...), il m'en restait 140 à "traiter", ce que j'ai fait en 1h15 environ...

Il y en avait 130 (précisément) pour lesquels j'étais en copie purement pour information. J'ai tout lu sauf les pièces jointes. Parmi eux, des invitations pour des réunions pendant mes congés ou des demandes urgentes.

Parmi les dix restants, il y avait six invitations à des réunions dont deux en même temps (pour la même réunion...). Il y avait aussi un mail de la chef qui me donnait des instructions pour cette semaine, alors qu'elle est en congés, mais qui sont implicites à la lecture des six autres mails.

Il en reste donc six (trois questions auxquelles je suis le seul à pouvoir répondre, un de service sur la vie de l'entreprise et deux d'informations utiles). Six mails utiles en trois semaines perdus parmi 288...

Mes conseils :

Petit 1 : videz votre messagerie dès votre retour, comme une action absolument prioritaire, refusez tout le reste, notamment de répondre à tous ceux qui attendaient votre retour de congés pour vous soumettre des sujets. Réservez une demi journée pour cela.

Petit 2 : triez les mails par ordre alphabétique sur le nom de l'expéditeur et supprimez d'un clic tous les messages de service récurrents qui ne peuvent pas avoir d'intérêt.

Petit 3 : n'ouvrez pas les pièces jointes.

Petit 4 : au fur et à mesure, notez sur un papier (oui, ça existe) les messages à traiter (n'utilisez pas la fonction de suivi peut-être intégrée à votre messagerie, sinon vous ne sortirez pas la tête de la messagerie et ne saurez plus prioriser ou revenir en arrière si une action a été traitée par un autre en votre absence).

Prenez-en de la graine :

Quand vous envoyez des mails pendant les congés scolaires et que vous savez que certaines personnes sont absentes, réfléchissez bien si elles ont besoin d'être en copie (donc en copie des éventuelles réponses). Vous arriverez probablement à une réponse positive... en oubliant que votre interlocuteur n'aura pas le temps de tout de lire et qu'il risque de louper une information importante dans l'immensité d'une pièce jointe. Faites lui un mail spécifique "hé machin, je viens d'envoyer le cr de la réunion d'hier, un point te concerne : patati patata".

Hop !

16 août 2014

La pute de Facebook

Je néglige un peu ce blog mais je reste très intéressé par les nouvelles technologies comme l'atteste cette copie d'écran. 


13 août 2014

Fishing abruti

Afin que je vous protège, envoyez moi vos mots de passe et vos coordonnées bancaires avec le formulaire de contact (voir dans la conne de droite). 

Ne me remerciez pas, j'aime rendre service. 


09 août 2014

La révolution Windows 8 ou le retour de Microsoft ?

Quand Microsoft a lancé Windows 8, fin 2012, je pensais qu’il s’agissait d’une énième version depuis Windows 3, 95 ou NT, en passant par 98, 2000, XP, Vista et Seven… Je ne m’y étais donc pas intéressé : mieux à faire, d’autant que, vu la nature de mon job, nous avons nécessairement un train de retard…  J’avais bien noté une nouvelle interface, dite « Métro » (rebaptisée Modern UI), mais elle me paraissait saugrenue. D’ailleurs la plupart des critiques disaient préférer revenir à l’ancienne interface. J’ai zappé.

Mais ça, c’était avant ! Avant d’avoir un ordinateur avec Windows 8 puis 8.1. Il me semble d’ailleurs en avoir fait quelques billets. Ceci sera le dernier mais je reviendrais sur les critiques à la fin de celui-ci. Du coup, après avoir mis en route ma bécane, j’ai pu rattraper mon retard de blogage et, à partir d’hier soir, j’ai pu consacrer un peu de temps à la relecture des critiques parues à l’époque. C’est toujours amusant, d’ailleurs, parce que parmi ceux qui écrivent « sur le web à propos de l’informatique » sont généralement des geeks qui n’ont aucun sens du grand public, des détracteurs de Microsoft qui ne demandent qu’à taper, des types qui, au fond, ne supportent pas le changement (c’était mieux avant, quand on avait un bouton « démarrer », hein !) mais, qui s’obligent à un peu d retenue car ils savent bien que le system d’exploitation de Microsoft finira par être le plus utilisé ! Par ailleurs, il faut buzzer, sortir les informations rapidement pour satisfaire le lecteur, sans prendre de recul, sans connaitre le sujet.

 La lecture de ses articles ou billets de blog montre que les rédacteurs sont passés à côté  de trois éléments :
  •        C’est l’OS du Cloud (je vais y revenir, soyez rassuré),
  •        C’est l’interface dont nous avons besoin,
  •        Windows révolutionne l’OS pour ordinateur personnel.
Nos geeks préfèrent les polémiques à la petite semaine sur le rapprochement des OS entre les smartphone, les tablettes et les ordinateurs alors que c’est annexe et purement technique.

L’OS du Cloud

Auparavant, le système d’exploitation des ordinateurs individuels était essentiellement organisé autour du disque dur du PC, de ses répertoires, de son arborescence… Et donc, finalement, du « Poste de Travail » et de « L’Explorer ». Dorénavant, on s’en fout ! Les fichiers sont dans le « cloud » et ce sont les applications qui sont chargées de les organiser.

L’évolution n’est pas récente, on ne peut pas dire que Microsoft révolutionne tout ça. Il n’empêche que, habillement, cette honorable société vient de mettre OneDrive au centre de son OS et tous les machins qui vont avec, notamment ses suites bureautiques qui ont connu, parallèlement, de belles évolutions, comme cette intégration avec le cloud One Drive et la mise à disposition par abonnement pour la famille (pour 99 euros par mois, vous installez ça sur 5 machines, en plus des smartphones), mais aussi une version qui tient la route sur tablette, une version online,…
Il reste à Microsoft à bâtir le cloud de « bureautique d’entreprise » (tout en pensant à la migration des utilisateurs), remplaçant en partie les systèmes de GED. Microsoft redeviendra le champion incontesté de l’utilisation en entreprise.

L’interface donc nous avons besoin

Au bureau, nous utilisons essentiellement quatre ou cinq applications : le navigateur pour accéder au serveur d’entreprise, aux applications de gestion mais aussi internet pour usage soit personnel soit professionnel, la messagerie, les applications bureautiques.
Reconnaissez quand même que les gros pavés au milieu de l’écran sont bien plus adaptés qu’un  « bureau » et qu’un menu « démarrer ».

A la maison, on utilise de plus en plus les tablettes et smartphones avec des applications entre lesquelles on zappe ! C’est quand même plus facile quand les applications sont mises en avant, non ? Pourquoi ne pas faire la même chose sur les ordinateurs individuels alors que l’activité courante est très proche.

Je vais donner un conseil à Microsoft qui n’en a absolument pas besoin. Remettez ce nouveau truc en avant pour qu’il devienne l’interface par défaut, ce qui était le cas au début. De toute manière, la touche « Windows » permet de basculer d’une interface à l’autre… Tiens ! Tant que j’y suis ! Améliorez la fluidité du multitâche. Et un dernier : quand vous ouvrez une application Word, par exemple, arrêtez de donner l’impression que vous êtes obligés de repasser dans l’ancienne interface, à la préhistoire de l’informatique.

La révolution de l’OS pour ordinateur individuel

C’est tout con mais avec les smartphones, on a trouvé un truc qui nous plaisait bien, facilement utilisable. Microsoft a eu le génie de l’appliquer à un ordinateur, nous donnant l’interface qu’il nous faut (voir ci-dessus). C’est une belle page qui se tourne par rapport à des années (voir aussi ci-dessus).

Mais il n’y a pas que ça, il y a aussi le Store qui permet d’acheter des applications simplement et, surtout, ces applications mises en avant. Il y a ce système de recherche génial (il mériterait un billet entier) qui permet, notamment, de retrouver facilement les applications que vous utilisez rarement, comme la zone de recherche d’un iPhone.

Ce Store qui pourrait bien devenir au centre de tout, comme il l’est pour Apple et Google… mais pour les applications sur PC, pour le grand public (en entreprise, c’est difficilement gérable), rendu possible parce que l’informatique a évolué…

Des critiques ?

J’en ai déjà fait un paquet, cette semaine. Je vais donc donner des conseils pour changer… En plus de ceux que j’ai donnés ci-dessus.

Petit 1 : dès l’installation, obligez l’utilisateur à choisir un système de sécurité (pare-feu, antivirus,…) parmi une liste que vous pourrez proposer : les vôtres, McCafee, Symantec, Avast,… Et d’autres, qui seront bien évidemment soumis à un agrément par vos soins, renouvelable tous les ans, avec un cahier des charges précis. Les utilisateurs auront la possibilité de désactiver l’antivirus mais perdront la garantie ! Et paf ! Ca va refroidir plus d’un bricoleur.

Petit 2 : faites pareil avec le navigateur. Faites-en choisir un agréé (pour le Store) par l’utilisateur. Ce n’est pas uniquement  pour des raisons de performances ou de volonté de la communauté européenne qu’on en prend un autre, on peut avoir d’autres impératifs… (par exemple, au bureau, les applications que nous avons ne sont homologuées que pour Firefox, ça coûterait trop cher de les homologuer pour tout).

Petit 3 : je l’ai déjà dit, mais faites en sorte que l’on puisse oublier l’ancienne ergonomie. Là, par exemple, je suis dans Word – lancé à partir de Métro – et j’ai l’impression d’être toujours en Windows Seven.

Petit 4 : développez un service de nettoyage qui supprime toutes les applications non agréées (non disponibles dans le Store, hormis les drivers du ressort des fournisseurs de matériel). 

Petit 5 : permettez que l’on puisse épingler (dans les applications ou dans la barre de machin) plusieurs fois un navigateur mais avec des pages d’accueil différentes (et donc des logos ou noms différents) et que ces navigateurs puissent s’ouvrir dans plusieurs fenêtres (dépassez le « multi-onglets » : par exemple, au bureau, je pourrais avoir un Firefox avec Gmail en page d’accueil pour un usage personnel, un Chrome pour chaque application professionnel, et un IE pour l’usage courant d’internet).

Petit 6 : quand des mises à jour sont à faire, indiquez-le clairement, avec le degré d’urgence (pour les failles de sécurité) et le temps approximatif d’indisponibilité de l’ordinateur.

Petit 7 : faites des boutons pour fermer les applications ! Déjà que ça me gonfle sur l’iPhone… [edit : ils sont là, je n'avais pas vu ! Mais pas toujours accessibles facilement]

Petit 8 : je l’ai déjà dit aussi, pensez au « cloud » d’entreprise (en prenant en compte le fait que les entreprises n’ont pas spécialement envie de passer par vos services et les périodes de migration) [édit : ca existe déjà mais ce n'est ps c à quoi je pense].

Petit 9 : faites en sorte qu'on puisse avoir autre chose qu'Outlook comme messagerie principale (avec une jolie présentation en haut à gauche de Métro), mais des messageries Gmail. [Edit : ça existe déjà !]

Petit 10 : faites en sorte que le Store ne puisse pas avoir d'applications trop pourries (comme l'application Gmail, d'ailleurs, mais il me semble qu'elle n'est pas faite par Google).

Et alors ?

Chez les geeks, il est d’usage de critiquer Microsoft, plus par réflexe, à cause de la position dominante que le géant occupe et des quelques erreurs qu’il fait, comme le cafouillage au niveau des OS mobiles, que de la qualité de ses produits.

Avec mon nouveau PC, j’ai téléchargé iTunes, je n’arrive pas à déplacer les applications de mon iPhone et de mon iPad d’un écran à l’autre. Microsoft n’a pas à rougir devant Apple. Les solutions de messageries et d’agenda de Microsoft pour les entreprises sont largement préférées à celles des concurrents (par ceux qui les utilisent réellement en entreprise et même si je préfère Gmail à Outlook pour la messagerie). Microsoft n’a pas à rougir devant Google et IBM.

Pendant l’année, j’ai beaucoup parlé des outils pour entreprise, comparant Google et Microsoft. Les deux ont en gros les mêmes défauts et je n’y reviendrai pas, mais Google ne propose pas de solution d’hébergement pour les entreprises.

J’ai aussi beaucoup parlé des évolutions des produits bureautiques, de OneBlog,… Google a largement une longueur d’avance, notamment par le parc installé des suites Office et leur usage en entreprise  (ce qui n’empêche pas de militer pour le libre pour éviter la concurrence).

J’ai pas mal parlé des Réseaux Sociaux d’Entreprise (sur une base purement théorique). Microsoft semble avoir une belle avance sur ses gros concurrents.

J’ai peu parlé d’OS… Microsoft propose encore ce qui semble être la même solution même si des améliorations restent nécessaires. On parle déjà d’une 8.1.2 (ou d’une 8.2) qui sortirait la semaine prochaine, voire une version 9, à l’automne, avec le retour complet du menu « Démarrer » (ce qui me parait être une erreur, il faut savoir couper le cordon).

Toujours est-il qu’ils ont enfoncé le clou pour ce qui concerne l’OS des prochaines années et qu’ils disposent d’un ensemble très complet pour les professionnels comme pour les entreprises.

Ce qui me fait rigoler, c’est que j’ai découvert Windows 7 dix jours avant mes vacances, suite à la migration, au bureau, et que je n’aurais pas le temps d’en parler, je suis déjà passé à Windows 8 à la maison et je critique le 9 qui n'est pas encore sorti tout en vitupérant les geeks qui critiquent n'importe quoi...